Agent A - Casse-tête d’espions édité pour la dernière fois le 18/30/2019 08:07 : Historique des contributions Éditer les infos du jeu

Dans Agent A : Casse-tête d'espions vous incarnez un Espion de type 007 (qui défend la bonne cause) à la poursuite d'une espionne ennemie connue sous le nom de Ruby La Rouge. Cette redoutable prédatrice en a après l'agence d'espion qui vous recrute. Avec plusieurs agents tués à son actif, la liste de vos compagnons se réduit à peau de chagrin. Pour faire simple, il ne reste plus que l'Agent B et vous-même, l'Agent A. Vous avez été missionné pour traquer Ruby La Rouge car tout repose sur la réussite de votre mission pour sauver l'agence. Votre objectif ? Localiser l'agent et connaître ses intentions pour déjouer ses plans machiavéliques.

Gameplay

Agent A : Casse-tête d'espions se situe à mi-chemin entre un escape-game et un jeu d'aventure de type Point & Click. L'histoire est suffisamment travaillée pour en devenir prenante. Le contraste est net par rapport à la montagne de jeux de type escape room ou open the door sans saveur que nous servent actuellement les plateformes de jeux. Ici, le scénario nous transporte dans un affrontement entre espions pour savoir qui sera le plus malin des deux. On retrouve les mécaniques qui font le sel des Escape Games portés par des éléments dramatiques qui vont rendre une ambiance tendue sans pour autant stresser le joueur. Il n'y a pas de chronomètre ou de compte à rebours mais cela pourrait être un mode de jeu assez intéressant.

Parlons un peu du coeur même du jeu à savoir les énigmes et les casse-têtes. Car si vous êtes en train de lire ces quelques lignes sur Agent A : Casse-tête d'espions c'est bien pour savoir si les puzzles du jeu valent les quelques euros pour se l'approprier. Dans les premières minutes il s'avère que les énigmes sont très sommaires, récupérer une clé pour la mettre dans une serrure présente sous notre nez n'a rien de très fou fou. C'est donc avec un gros apriori que j'ai entamé le jeu. Heureusement mes doutes se sont dissipés assez rapidement lorsque vient le moment de fouiller plusieurs pièces avec différents objets permettant d'interagir à des moments plus ou moins proches dans la trame scénaristiques. Fouiller, cliquer partout, avoir un peu de bon sens et surtout le sens de l'observation pour trouver des indices sont les maîtres mots dans ce jeu. Les objets récoltées permettent d'élucider les casse-têtes dressés par la redoutable Ruby La Rouge avec fluidité et sans forcé la main du joueur.


Les casse-têtes et les énigmes sont assez variés pour ne jamais s'ennuyer

Ainsi, pour ouvrir une porte il sera peut-être nécessaire d'avoir une clé, cette clé sera nichée dans un coffre protégé par trois types de puzzles différents tandis qu'il manquera des pièces pour l'un d'entre eux... Le jeu aborde le principe d'escape avec bon esprti à savoir rendre la résolution des puzzles complexes sans pour autant qu'ils deviennents alambiqués pour rien. Ici tout est réfléchi et une fois de plus l'observation et la curiosité seront vos meilleurs atouts pour trouver les solutions. Il n'y a que de très rares moments où un guide de jeu est utile pour trouver une clé cachée de façon inattendue. Bref ici tout a une logique, faut-il encore trouver quelle est la bonne. Si vous rencontrez néanmoins des difficultés un tour sur la [solution d'Agent A pourra vous aider à avancer](content-773).

Le décor du jeu Agent A : Casse-tête d'espions réagissent souvent à nos tapotements frénétiques. Que ce soit par un son, un commentaire personnel ou une réaction pour avancer dans l'histoire. L'immersion est totale et ces interactions donnent littéralement vie au jeu.

Le jeu axé sur du point & click saute quelque passage et il sera tout à fait possible de bouger un objet sans avoir eu à zoomer dessus comme c'est le cas avec plusieurs autres Escape Room. Certaines animations ou séquences sont évitées sans que l'on ne s'en aperçoit donnant un vrai dynamisme au titre de Yak & Co.

Enfin le jeu affiche régulièrement les missions intermédiaires et les prochaines missions à remplir par le biais de popup. Le sentiment d'avoir avancé satisfait le joueur dans sa progression et le motive à aller toujour plus loin lorsqu'il est perdu au beau milieu de toutes ces énigmes.


Des popups indiquent régulièrement la progression du joueur dans son aventure

Direction Artistique

Le style graphique adopté est épuré et très coloré. On est loin d'une représentation réaliste car le design du jeu repose sur de l'art polygonal à la manière d'un Hitman GO ou Monument Valley. Le style résolument rétro nous plonge dans un vieux James Bond ou un OSS 117. Graphiquement c'est une bouffée d'air frais. Dans ce style résolument rétro inspiré du design des années 60 les sofas moutardes se mélangent aux chaises en forme d'oeuf blanc sur pied. Les paysages ont été réduits à leurs plus simples représentations polygonales se qui rend l'esthétique très appréciable.


Le style graphique inspiré des années 60 est à la fois simple et très bien rendu.

L'Agent A que nous sommes invité à incarner n'est à aucun moment représenté dans le jeu, pas de voix, pas de genre. Nous sommes tous de potentiel Agent A. L'immersion n'en est que plus réussie.

La transition entre les différentes scènes se fait via une légère animation et un fondu enchaîné qui montre bien que ce studio indépendant composé de deux personnes n'a rien laissé au hasard. La variation des couleurs, les compositions thématiques des pièces, la mise en scène mais aussi la disposition de la caméra avec les jeux d'ombres et de lumières donne une impression générale d'un travail soigné.

Ce travail se ressent également au niveau du scénario avec des cliffhangers très bien travaillés. La transition entre chaque évènement important pousse le joueur à s'interroger sur ce que sera la suite de l'aventure.

Malgré un style résolument haut en couleur, il n'y pas de doutes à avoir sur l'âge cible car le jeu plaira autant à des ados qu'à des adultes. Les familles pourront également partager un bon moment à élucider ensemble les énigmes et les puzzles.


Classifié PEGI 7 il conviendra à tous les âges même si certaines nécessiteront l'aide d'un adulte.

L'aspect sonore du jeu n'a pas été négligé. Les bruitages de chaque interaction sont correctement rendus. En plus de donner de la crédibilité au jeu, les bruitages permettent de clairement identifier la résolution d'une énigme ou le son d'un objet qui peut être manipulé par rapport à ceux qui ne sont que de la décoration. Certaines scènes possèdent une trame sonore toute particulière pour poser l'ambiance, par exemple lorsque l'on se balade près du bassin, on entend l'eau couler tranquillement des fontaines donnant un ton calme et léger à la scène. Au contraire lorsque l'on arrive dans une autre scène que je ne décrit pas ici pour ne pas spoiler l'histoire, la musique se fait soutenu présageant une menace immédiate. La trame sonore est dans son ensemble discrète mais quelques ponctuations bien orchestrées soulignent des évènements majeurs dans le jeu.


Le jeu se targue même d'avoir des cinématiques dont les voix sont très justement capturées.

Ce qu'on en retient

Agent A : Casse-tête d'espions est un jeu frais, léger qui mérite amplement son AGDA Award de 2016. A l'heure où le guide est rédigé, le jeu comporte les 4 premiers chapitres et le 5e devrait voir le jour courant de l'année 2018. Comptez moins d'une dizaine d'heure pour terminer le jeu en entier. Souvent en promotion à -80% le titre de Yak & Co se trouve sur les marchés à un prix avoisinant les 1€ ! Un prix dérisoire lorsqu'on voit le travail apporté au jeu avec sa variété de casse-têtes, son histoire crédible et la finesse dans sa réalisation. Agent A : Casse-tête d'espions a tous les éléments pour vous faire passer un bon moment sur iPhone, iPad, iPod Touch et les périphériques sous Android. Un titre comme celui-ci devrait devenir un classique du genre et si une série Agent A vient à voir le jour, je sauterai sur l'occasion d'y jouer tellement ce premier opus est une réussite.

Accéder au Guide du Jeu Agent A - Casse-tête d’espions »

Vidéos Agent A - Casse-tête d’espions