Hidden Folks édité pour la dernière fois le 18/16/2019 08:09 : Historique des contributions Éditer les infos du jeu

Il est vrai qu'on peut arriver devant ce jeu indé avec un gros a priori sur l'aspect graphique. Oui, ces dessins en noir et blancs assez sommaires au premier regard peuvent ne pas attirer le chaland. Mais une fois le premier paysage miniature sous les yeux, l'addiction ne fait que commencer et les heures avant de terminer toutes les quêtes à 100% sont comptées. Adriaan de Jongh et Sylvain Tegroeg sont deux développeurs à l'origine de cette expérience vidéo-ludique originale dont voici le teaser :

Gameplay

A la manière d'un "Où est Charlie", le jeu est axé sur la recherche de personnages (les "folks") cachés dans un paysage animé et interactif. Chaque scène est finement travaillée que ce soit au niveau de la mise en situation de chaque personnage que nous devons chercher, des animations ou des nombreuses références. Pour nous mettre sur la voie, chacun de nos folks est accompagné d'un texte succinct en guise d'indice. 

La prise en main est simple puisqu'il ne s'agit que de pointer et cliquer sur les éléments du décor. Et c'est là que réside tout le génie du jeu car 100% des éléments à l'écran produit un son. Un son bruité à la bouche qui donne un ton décalé à nos recherches souvent infructueuses !

On passe ainsi son temps à chercher, cliquer sur tout ce qui nous tombe sous la souris. Au début le clic est timide, hésitant puis il s'accentue jusqu'au moment où la fièvre cliqueuse peu s'emparer de vous à vouloir appuyer partout pour provoquer peut-être la réaction qui fera découvrir ce que nous étions en train de chercher désespérément. Ouvrir des tentes, des volets, vérifier les boîtes aux lettres, remonter un store, descendre un panneau d'affichage publicitaire, ... aucun recoin du paysage ne doit être laissé pour compte.

A la différence d'un "Où est Charlie ?", ici seuls le noir et le blanc sont exploités pour les dessins. C'est à dire qu'aucune couleur n'est utilisée pour nous perdre dans les paysages. Ce qui a tendance à rendre fou lorsqu'on regarde parfois certaines pages des bouquins de son grand frère Charlie. 

La progression du jeu est fait de façon à monter en puissance sur plusieurs thématiques comme la jungle, la ville, le désert, l'usine et la montagne enneigée. Pour chacun de ses thèmes, le premier niveau commence par un paysage de toute petite taille. Puis une fois tous les objets et personnages trouvés dans une liste prédéfinie, le niveau est considéré comme complété débloquant par la même occasion une carte sur le même thème mais d'une taille plus importante. Petit à petit, les développeurs corsent la difficulté jusqu'à atteindre des cartes immenses. Cette difficulté est certainement un mal nécessaire proposant par moment un vrai challenge. Heureusement les indices sont très souvent dosés avec justesse pour nous aiguiller dans ce dédale visuel.

En conclusion

Ce jeu est une petite perle pour qui sait l'apprécier à sa juste valeur. Hidden Folks est fait avec amour par deux passionnés et ça se ressent. L'humour, le côté fait main et le bruitage à la bouche font sortir ce jeu du lot. Il est difficile de s'en faire une idée tant le jeu propose une expérience à part sur le marché. Si trouver des objets cachés est fait pour les enfants mais que l'espace d'un instant nous avons aimé ça, alors peut être que nous n'avons jamais vraiment grandi !

Accéder au Guide du Jeu Hidden Folks »