Q.U.B.E. 2 édité pour la dernière fois le 18/08/2019 Historique des contributions Éditer les infos du jeu

Q.U.B.E. 2 est évidemment la suite de Q.U.B.E développé en 2014 par Toxic Games. Disponible sur PC, PS4 et XBOX, le jeu est classé dans la catégorie des puzzlers games avec vue à la première personne. Si on vous demande de citer un jeu de type puzzle game à la première personne, il est fort à parier qu'inévitablement la première pensée va à la franchise Portal de Valve et plus particulièrement à Portal 2. Et pour cause aucun titre n'a pu reprendre dignement le flambeau des puzzlers 3D. Est-ce que Q.U.B.E.2 serait le fils prodige qui pourrait enfin perpétuer la série d'un genre hautement apprécié par les fans de la résolution de puzzle à la première personne ?

Il faut remettre en perspective la référence dans le domaine avec Portal 2 qui est purement un chef-d'oeuvre en la matière. Aujourd'hui encore il est difficile de s'approcher de son excellence oui oui excellence. Portal 2 est bien plus qu'un simple jeu de réflexion sur PC. Celui-ci met en scène une héroïne qui doit s'échapper du complexe d'Aperture Science contrôlé par une IA au dessein sadique appelée GLaDOS. Pour y parvenir, elle peut compter sur le Portal Gun qui permet d'ouvrir des passages de téléportations. Les bases du gameplay sont simples et pourtant le jeu a toujours su pousser les limites des casse-têtes dans en trois dimensions. Pour une fois entre humour et période de tension, Portal 2 a su donner un sens au scénario qui pourtant n'est pas une priorité pour ce type de jeu. Qu'en est-il pour Q.U.B.E 2 ?

Le plot

Dans Q.U.B.E 2 vous incarnez une archéologue du nom d'Amelia Cross, la même protagoniste que dans le premier volet. Alors que des bruits assourdissants se font entendre, nous retrouvons notre héroïne essayant de survivre au crash de son vaisseau spatial. En pleine tempête, elle se réfugie dans l'édifice le plus proche. Après un moment dans le coma, notre héroïne se réveille dans le bâtiment et tente de joindre d'autres survivants. Par chance, une autre femme lui répond, Emma Sutcliffe. Ensemble, elles se fixent un point de rendez-vous pour tenter de repartir de la planète. Alors qu'Amelia reprend tout doucement conscience de la situation, vous découvrez en même temps qu'elle, que son bras est équipé d'un gant capable de manipuler la structure en cube de ce qui semble être une forteresse alien. C'est le seul moyen à votre disposition pour vous frayer un chemin jusqu'à au sommet du bâtiment afin de rejoindre l'autre survivante.

Gameplay

Comme indiqué précédemment, en tant que joueurs nous sommes invités à nous extirper de l'édifice alien pour le moins étrange. Chaque élément qui compose sa structure est fait de cubes. La propriété physique de quelques-uns de ces cubes est malléable. C'est ainsi qu'avec un équipement de haute technologie qui s'apparente à un gant, nous prenons le contrôle de ces formes tout à fait ordinaire mais dont les propriétés en font des objets extraordinaires. Trois couleurs permettent de distinguer la façon dont nous allons modifier leurs attributs : l'orange permet de les étirer, le vert de les dupliquer pour créer de nouveaux cubes et enfin le bleu pour les transformer en véritable trampoline sur lesquels tout rebondi.

Aux premiers abords le jeu est relativement simple et les énigmes se répètent assez souvent. Chaque chapitre ajoute un élément complémentaire dans le gameplay mais en répétant inlassablement les mêmes éléments de gameplay vu et revu dans les chapitres précédents. Même si l'intention est de donné un fond à l'histoire du jeu, on reste sur de la résolution de puzzle qui s'enchainent les uns à la suite des autres. Chaque niveau embarque quelques puzzles qui n'ont aucun lien entre eux. N'allez pas chercher un chemin annexe pour faire des trouvailles, ici la progression du jeu se résumé à résoudre un puzzle pour avancer vers le suivant. Il n'y a pas l'ombre d'une sensation d'exploration tellement le joueur est guidé pour avancer. 

Le jeu devient beaucoup plus intéressant vers le milieu voire la fin du jeu lorsque des éléments du décor viennent à modifier la physique des objets. Un élément magnétique ou l'utilisation d'une balle sphérique vont clairement nuancer le sentiment de facilité des premiers niveaux. Le timing devient une constante dans la résolution des énigmes.

Au final, il se pourrait bien que la facilité du jeu et les énormes redit en début de partie ne soit en vrai que de très bons éléments pour introduire ce type de jeu aux néophytes et viendra contenter tous les types de joueurs vers la fin de ce 2e opus. On garde ce sentiment d'accomplissement à chaque puzzle et d'en vouloir toujours plus. Ne-serait ce pas là finalement le succès apporté par le titre de Toxic Games avec cette envie de pousser toujours plus de porte pour découvrir un nouveau casse-tête ?!

Dans Q.U.B.E 2, vous n'avez pas l'ombre d'un ennemi, les salles sont vides de toutes vies. N'attendez pas non plus d'avoir de la vie, vous n'avez aucun moyen de mourir.

Direction artistique

L'ambiance est mieux construite que dans le premier épisode de la franchise mais bien plus pauvre qu'un Portal.

Même si on se retrouve dans une architecture composée de cubes du sol au plafond, les salles sont travaillées. Q.U.B.E.2 n'est clairement pas un jeu contemplatif et reste très sobre. Cette sobriété joue un rôle essentiel dans la compréhension des puzzles. Pas de fioritures dans lectures des salles. On sent tout de même une intention certaine du studio de Toxic Games à vouloir proposer autre chose qu'un amas de cube sans accroche en tout cas dans la cinématique du jeu. Le rêve de voir un monde hyper travaillé avec un background poussé s'estompe rapidement et fait place à un level design très basique. 

La première pensée quand lorsque je suis rentré dans cette pièce fut d'imaginer le film cube composé de centaines voire de milliers de cube. Ici comptez plutôt des millions de cubes qui composent l'édifice avec ses propres textures. Heureusement quelques scènes rompent l'aspect géométrique sans fins de ces cubes. L'univers incorpore des éléments graphiques intrigants

IMAGE

Le design sonore est simple et la musique se fait discrète. Heureusement les voix d'acteur sont très bien rendues. Il aurait été intéressant d'avoir une musique plus présente lors des passages entre les niveaux. Le tout semble assez timide.

Impression générale

Bien que les intentions de Toxic Game d'injecter une bonne dose de storytelling dans leur franchise soit clairement palpable, il est difficile de se l'approprier. Les quelques moments de narrations qui viennent pimenter le jeu ne se font que de manière sporadiques à mesure qu'on avance dans un dédale de cubes. Les discussions entre les protagonistes via un intercom créent une distance entre nous et les éléments de l'environnement, elles rendent difficiles l'implication du joueur dans son périple. Le scénario semble n'être qu'une surcouche apposée au gameplay du jeu. 

Alors bien sûr certaines personnes ne vont pas se concentrer sur la narration mais seront venus pour le puzzle en 3D à résoudre. Mais depuis Portal 2 ou la narration et les pièces faisaient partie intégrante de la progression du jeu il n'est ici que l'ombre de lui-même et ne satisfait aucun besoin. Ce pourrait-il que les puzzlers games en 3D n'arrive plus à charmer les joueurs ? Non, car The Thalos principle et plus récemment The Turing Test proposent à eux deux une bien meilleure composition dans leur narration avec un véritable fond et une multitude de questions soulevées alors qu'on ne s'y attendait justement pas. En tant que joueur il est intéressant de se poser ainsi la question, qu'attendons nous d'un jeu d'énigmes en 3D.

Ce qu'on en retient

Le concept initial est alléchant avec un bonne accroche. en dehors des nombreuses critiques que l'on pourrait apporter au jeu, il est évident que Toxic Game a mis de réelles et bonnes intentions dans ce titre. Mais le manque d'engagement ou de prise de risque dans la réalisation donne ce sentiment que le titre aurait pu devenir une merveille mais n'atteint jamais ce but. Néanmoins le jeu n'en ai pas moins un bon divertissement qu'il faut prendre sans prétentions aucunes afin de passer une dizaine d'heure pour élucider les 7 chapitres et la trentaine de puzzle. Il a le mérite de tenter une approche narrative dans un jeu qui n'est à la base que la succession de puzzle.

La concurrence est rude dans le milieu des puzzles games en 3D et si vous cherchez un jeu à la hauteur de vos attentes après avoir joué à QUBE 2 je vous recommande chaudement The Witness, The Thalos Principle beaucoup plus ardu mais qui questionne le joueur dans des choix moraux et enfin The Turing Test. Bien entendu Portal 2 reste la référence dans ce milieu. Ces quatre jeux seront autant de pistes pour satisfaire votre envie insatiable d'élucider des puzzles en trois dimensions.

Accéder au Guide du Jeu Q.U.B.E. 2 »

Vidéos Q.U.B.E. 2